Diagnostic habitabilité : les diagnostiqueurs immobiliers de Bordeaux s’interrogent - 31/10/2019

A Bordeaux, les diagnostiqueurs immobiliers sont des acteurs majeurs en matière de contrôle de sécurité, sanitaire et environnemental des logements présents non seulement dans la préfecture de la Gironde, mais aussi dans tout le département. Depuis le début du mois d’octobre, tous ont bien compris que les diagnostics immobiliers de vente et de location qu’ils ont l’habitude de réaliser risquent de prendre une nouvelle tournure avec le diagnostic habitabilité, issu du rapport ²Promouvoir l’habitabilité durable pour tous², remis début octobre au gouvernement par le député Guillaume Vuilletet. Si le diagnostic habitabilité est instauré, comme cela semble bien parti, le secteur du diagnostic immobilier de Bordeaux et d’ailleurs risque d’hériter d’un nouveau diagnostic immobilier unique et plus complet qui remplacerait tous les diagnostics immobiliers de vente et de location actuels mais qui exigerait aussi de nouvelles compétences.


Quels sont les objectifs majeurs du diagnostic habitabilité à Bordeaux et partout en France ?

Depuis le rapport Vuilletet, les conversations vont bon train concernant ce nouvel outil destiné à éradiquer l’habitat indigne et qui remplacerait la multiplicité des procédures en vigueur à l’heure actuelle. Comme le souhaitait le gouvernement dans l’article 198 de la loi ELAN, l’objectif est d’harmoniser et de simplifier les polices administratives contre l’habitat indigne. Avec le diagnostic habitabilité, ce serait chose faite puisque ce diagnostic serait systématiquement initié avant toute vente ou location de logement. Ainsi, tout élément considéré comme relevant de l’habitat insalubre, indécent ou indigne, serait mentionné dans le rapport et le propriétaire, vendeur ou bailleur, serait obligé d’effectuer des travaux pour corriger l’imperfection avant de conclure sa transaction.


Diagnostic habitabilité à Bordeaux : de nouvelles compétences seraient exigées

A coup sûr, le diagnostic habitabilité, s’il est instauré, fera partie intégrante des prestations des diagnostiqueurs immobiliers, déjà experts en matière de contrôle des logements à tous les niveaux. Par contre, étant donné que le diagnostic habitabilité est un outil complet qui s’arrête aussi sur des points qui n’étaient pas abordés auparavant au sein des DDT (dossiers de diagnostic technique), les opérateurs de diagnostic immobilier devront sans doute se former à de nouvelles expertises. En effet, le diagnostic habitabilité intègre un diagnostic structurel, un diagnostic relatif à l’état des réseaux d’eau ou encore un contrôle de l’étanchéité à l’air du bâti, etc., soit de nouvelles prestations qui font appel à des compétences et certifications supplémentaires, ce que n’ont pas manqué de noter les experts du diagnostic immobilier de Bordeaux.


« Retour aux actualités